L'hitoire du Boxer

L’histoire du Boxer…

Le Boxer n’est pas, contrairement à certaines idées reçues, un chien dont l’histoire se perd dans la nuit des temps. Tous les experts s’accordent pour dire que la sélection du Boxer a débuté officieusement en Allemagne au milieu au XIXe siècle, à partir de croisements entre différents types de chiens importés ou locaux, notamment le petit Büllenbeisser (race aujourd’hui disparue : littéralement chien mordeur de taureaux), réputé pour son intelligence et ses capacités d’apprentissage, et le bouledogue anglais ou Bulldog.

 

L’année 1895 est marquée par la fondation du Boxer Klub à Munich, et la même année se déroule à Munich la première “Spéciale Boxer”. Le standard est fixé une dizaine d’années plus tard, avec la création du livre d’élevage (Zuchtbuch). “Mühlbauer’s Flocki” est le premier Boxer à intégrer ce livre des origines en 1904. À titre anecdotique, la femelle Alt Flora’s importée de France participa à la fixation des caractéristiques de la race.

 

Parmi les éleveurs passionnés qui ont infléchi l’avenir de la race, il faut citer Mme Friederun Stockman qui a fait naître des ténors incontournables pendant la première moitié du XXe siècle sous l’affixe Von Dom. Dans son ouvrage de référence “Ma vie avec les Boxers”, elle souligne : ”le Boxer est un gentleman parmi les chiens à poil court. Il ne requiert pas seulement la meilleure alimentation mais désire avoir un maître civilisé pour l'’éduquer”.

 

L’étymologie du nom Boxer reste controversée. Est-ce un mot dérivé de l’anglais en référence à son comportement de lutteur, à son ancienne âpreté au combat ? D'autres ne manquent pas de faire référence aux habitudes du chien qui se sert de ses pattes, à la manière de “crochets” lorsqu’il joue.



 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site